mercredi 10 octobre 2018

Association d’idées 1


Quel est le point commun entre cette « fruitière » franc-comtoise (et qui n'a rien de ferroviaire) et le dernier numéro de Loco-Revue ? Juste un cours d’eau, la Valserine…
 


En lisant les projets de réseau présentés dans Loco-Revue, je me pose souvent la question : y aura-t-il un lecteur qui passera à la phase de création ? Un seul modéliste qui entrera par ce biais dans un projet de plusieurs années de temps de loisirs et quelques tirelires mises à mal ? Les « petits » réseaux de Clés pour le Train Miniature, de Voie Libre et même de Loco-Revue sont « répliqués », j’en ai fait moi-même l’expérience avec "La Planche" de Clés. Mais ces grands projets ? Là n’est peut être pas l’essentiel. Ils sont faiseurs de rêves, sources d’inspirations, agents de voyages… et porteurs d’associations d’idées. Ce qui n’est déjà pas si mal. Lisez la suite !


Cette fruitière, un « camp de base » des Eclaireuses Eclaireurs de France, est située aux sources de la Valserine, aux confins entre Jura, Ain et Suisse. Le ru qu’elle est à ses débuts se transforme vite en torrent, atteignant Mijoux, Lélex puis le défilé de Sous-Balme avant de se jeter dans le Rhône à Bellegarde (la légende de la photo de la page 61 est un peu trompeuse,  la gare épouse le Rhône, déjà bien puissant). J’ai eu l’occasion d’y diriger un camp Eclé en 2005 et j’ai donc pratiqué la route jusqu’à Bellegarde, longeant pour l’occasion l’ancienne ligne du « petit train », transformée en voie verte (l’article ne mentionne pas cette ligne mais il me semble qu'il y a eu un numéro de Voie Libre qui a traité cette ligne il y a quelques années). Voilà une association d'idées qui a été instantanée.



Mais ce projet de réseau m’a fourni une double association d’idées, en appelant de lui-même le tome 1 « le tueur du Lyon-Genève » de la série de BD « la Brigade du Rail » (de Marniquet, Jolivet et Scomazzon, aux éditions Zéphyr). L’intrigue se joue entre la gare et Genève… Les spécialistes jugeront si la présence en « guest star » d’un Panoramique est plausible. Mais celle ou celui qui entreprendra un tel projet en version années 1950 trouvera dans cet album de jolies scènes à faire revivre, avec en cerise sur le gâteau le réseau de trains miniatures de l’Inspecteur Pigagniole ! Quand je vous disais que le rêve, l’inspiration et le voyage ne sont jamais bien loin…

 


PS : Voilà mon 50ème « post » sur ce blog (en ne comptant pas ceux liés aux projets des élèves d’ULIS)… J’en profite pour remercier tous ceux qui prennent la peine de les lire et encore plus de me transmettre remarques et encouragements. A bientôt !

Aucun commentaire:

Abonnez-vous à Loco-Revue