jeudi 18 janvier 2018

"C'est génial et créatif !"

Voici "Autant en emporte le vent", une réalisation de Ph. Gabard au 1/35 pour le défi "Vos Papiers", sur une surface équivalente à 2 feuilles de papier à lettres. Video Claude Doussot, Rail TV, pour Le Train de Jules. 

C'est par ces mots que Voie Libre sous-titre en couverture de son dernier numéro (92) l'article consacré au défi "Vos Papiers", organisé conjointement par le RAMMA et LR PRESSE, et s'il y a un numéro de Voie Libre que nous ne pouvez pas vous permettre de manquer, et même, que vous DEVEZ lire, c'est bien celui-là !



"Qu'est-ce que le modélisme ferroviaire, pour vous ?" J'imagine que si l'on faisait un sondage, 85 % des réponses seraient plus ou moins "construire un grand réseau, mettant en scène des trains d'une époque et d'un lieu précis"… Rares sont les modélistes qui envisagent autre chose.

Pourtant, que de joies, que d'enseignements il y a à tirer de la construction de petits réseaux, ne serait-ce qu'en guise d'entrainement, de petits exercices, pour préparer la construction du grand. Les 27 réseaux présentés dans ce numéro 92 de Voie Libre en sont une belle illustration !

Des normes contraignantes qui libèrent la créativité !

Sur des formats imposés variant de l'équivalent d'une feuille de papier à lettres (hors coulisse) jusqu'à 4 x fois la surface de celle-ci, et des échelles allant du 1/160 au 1/22,5, voie normale ou étroite, les 26 participants ont rivalisé d'imagination et de créativité, pour le plus grand bonheur de tous, à commencer par le leur !

D'un coin de campagne française aux rives du Nil, en passant par une ile du Pacifique ou les pages d'un album de BD, le voyage est varié et le dépaysement total.

Ces petits réseaux, tous fonctionnels, valent autant pour la qualité de leur modélisme que pour les histoires qu'ils racontent ou que racontent leur créateur : cela va de l'usine du Papy Russe de "papier qu'on sent" (allusion au papier canson), à "Autant en emporte le vent" (qui raconte l'histoire des papiers de démobilisation de soldats sur une ile du Pacifique, perdus, emporté par le vent, par une caporale un peu maladroite), en passant par "l'année du COK" (Congrès d'Origami et Kirigami), qui raconte l'histoire d'un maitre fondeur et d'un ingénieur mécanicien qui participent à ce congrès avec des pliages en… métal !


Walter Cosette - Leur devise : "Qualité, Quotidienneté, Quiétude.
Une solution à portée de main, pour toutes les situations.
Service après ventre rassuré. Une usine de papier
toilette qui s'assume. 
Walter-Cosette (Water Closed), réalisé par les potes à G, une bande de joyeux drilles à la retraite et amoureux de l'échelle IIe, mérite une mention spéciale. C'est un vrai laboratoire à plus d'un titre : ce réseau qui tient tout entier sur l'équivalent de 4 feuilles de papier est truffé de calembours et autres bons mots souvent "olfactifs" puisque le module représente une usine de papier-toilette, et d'automatismes grâce, notam-ment, à arduino.


Pour François Joyau, l'intérêt, c'est le défi :
manoeuvre des wagons, disposer un appareil de voie,
créer un réseau fonctionnel sur un format A3, c'est possible,
et il le prouve !






Ce qui frappe lorsqu'on lit les descriptions de chacun des réseaux, c'est qu'ils sont toujours fait, partiellement au moins, à partir de matériau de récupération et qu'ils trouvent la plupart du temps leur inspiration dans l'histoire du modéliste : un lieu qu'il a connu, une lecture, des modèles de sa collection qu'il a envie d'animer… C'est toujours très personnel et pour cela, très touchant.

Un numéro de Voie Libre particulièrement riche !

Ce que les américains appellent un "galoping goose", très emblématique
des chemins de fer anciens. 
Outre ce très beau et riche reportage sur le défi du Ramma, Voie Libre nous dévoile les dessous d'une "convention" américaine, une très grosse réunion d'amateurs de chemins de fer à voie étroite. Quatre jours de trains réels et miniatures, avec de superbes engins historiques et de non moins belles réalisations miniatures. Un exemple à suivre… Curieusement, les américains organisent leur convention en semaine, du mercredi au samedi.






Une construction facile et pas chère à partir de carte plastique d'un
engin très sympathique 
Et puis on y découvre la construction, facile et pas chère, d'un petit autobus sur rail des années 30 sur voie métrique, ou encore celle d'un chasse-neige rigolo inspiré d'un engin réel des Carpates, à partir d'une video "youtube" !












Le très joli réseau d'Alexis Avril
Alexis Avril, pour sa part, nous emmène au pays des harengs, dans un projet de réseau "double face" dont nous suivons la construction pas à pas.












Marcel Ackle est un maitre dans l'art du réalisme ! 

N'oublions pas les leçons de décor magnifique de l'excellent Marcel Ackle, un modéliste suisse passé maitre dans l'art de reproduire des scènes plus vraies que nature.














Un astucieux mélange de modèles du commerce (Gécomodel), de pièces
uniques et de modèles statiques en impression 3D et de créations
personnelles pour ce très joli réseau inspiré de la voie de 60
militaire française pendant la 1ère guerre mondiale. 
Et enfin un regard sur le très original réseau de Bernard Junk, consacré au thème de la première guerre mondiale et à la voie de 60 militaire française. Echelle 0, écartement de 14 mm, ce réseau est de forme ovale et mesure 1,60 x 0,60 cm, avec deux boucles et une coulisse. Les personnages sont une création personnelle, et l'impression 3D et la découpe laser ont permis de compléter l'offre du marché par des constructions de toutes pièces.


Un numéro exceptionnellement dense !

Une 030 Amédée Bollée en gare de Brion, dans le Poitou.
Une belle image de la vie de nos campagnes au début
du siècle dernier. 
Voilà rapidement résumé le contenu de ce numéro exceptionnellement dense, puisqu'il comporte plus de pages qu'à l'accoutumée. Deux articles, l'un sur les voies métriques en Poitou, l'autre sur les chemins de fer du Beaujolais apportent une jolie touche de nostalgie, avec des documents anciens et rares, emprunt d'humanité.


Voie Libre est un magazine qui mérite vraiment que l'on ait la curiosité de le feuilleter et qui saura séduire tous ceux qui aiment la dimension créative du modélisme et apprécient laisser aller leur imagination pour créer des mondes, qu'ils soient totalement imaginaires ou fortement inspiré d'une réalité présente ou passée.

Voie Libre est disponible chez votre marchand de journaux en français (liste des points de vente), et existe également en anglais, sur commande (commander en anglais).

Aucun commentaire:

Abonnez-vous à Loco-Revue