Découvrez les vitrines de Noël LR PRESSE

vendredi 9 juin 2017

J’ai osé, je l’ai fait…


J’ai osé commettre ce sacrilège : j’ai démoli -pardon, j’ai déconstruit- un réseau de trains miniatures. Pas assez réfléchi (des dimensions mal adaptées  à son environnement), mal conçu (des pentes trop prononcées et des courbes trop serrées), jamais terminé, il devenait, tout simplement, un « encombrant ». Pas de repreneur local, la poussière qui s’accumule, la décision inéluctable a été prise… Mais lisez la suite, il reste quelques lueurs d’espoir ! 

Le crépuscule d'un petit réseau... Il faut faire place nette, il faut que cela soit "clean" !

Des heures de travail pour quelques minutes de démolition, c’est dur à vivre ! Trop dur… J’ai besoin quand même de garder quelques repères, quelques souvenirs. Le testament comprendra donc trois clauses : 
Un si idyllique camping à la ferme. Qui pourrait résister ?
Clause 1 : le démolisseur s’engage à recréer sur son nouveau réseau un camping, de préférence « à la ferme ». Il dispose pour cela d’un préfabriqué « sanitaires », d’un chalet-bureau d’accueil, de quelques camping-cars et caravanes Rietze, Brékina ou autres Schuco et d’un kit Busch référence 6044 « Camping Platz ». Il s’engage également à offrir au club local de spéléologie une nouvelle cavité à explorer et topographier.



Clause 2 : les Eclaireuses Eclaireurs de France, mouvement laïque du Scoutisme
Le camp va revivre, parole d'Eclé !
Français, acceptent, à l’issue de l’été de démonter leur camp, pour que l’été prochain ils puissent installer sur le nouveau réseau un nouveau camp de scoutisme, invitant de fait leurs homologues allemands des BdP, référence Faller 130551.





 

Clause 3 : vu le tarif des aiguilles Peco, il est demandé au démolisseur de récupérer en l’état le plateau de la gare, de l’adapter pour le transformer en EP (ITE éventuellement) d’une zone industrielle à créer sur le nouveau réseau.


J’accepte donc l’héritage –ai-je le choix d’ailleurs ?- et mon outil multifonction démolisseur va immédiatement devenir bien plus doux… L’incinération se limitera aux tasseaux en pin et j’ai réquisitionné des boites de rangement pour stocker les entrées de tunnel, les moteurs d’aiguilles, les arbres et les arbustes récupérables. 

Tout cela me met donc en paix avec mes passions d’hier et d’aujourd’hui. Je suis zen !

Aucun commentaire:

Abonnez-vous à Loco-Revue