mercredi 9 mars 2016

Bâtisseurs d’un jour…


Phase 4 du projet « La réalisation »/Etape 6


Après deux semaines de vacances d’hiver, il est temps de reprendre le fil du blog ! Cette semaine, je vous propose un regard sur une activité plus « intimiste » : les débuts de la construction des bâtiments du réseau… Les kits, quels que soient les matériaux, sont des « objets » totalement inconnus pour les élèves de l’ULIS. Premiers contacts…


Si cette activité se fait en parallèle avec les chantiers de décor sur le réseau, j’ai choisi d’isoler les bâtisseurs (dans la salle de classe) pour que, à tour de rôle, quatre élèves puissent disposer du calme et de la concentration nécessaires, ce qui ne sera pas superflue. Tapis auto-cicatrisants, petits outils de modéliste, colle… Nous sommes équipés. Seyma va construire sa ferme à partir de l’auberge normande Jouef ; Nolan les vestiaires du stade avec l’école Jouef ; Eren le garage des autocars à partir d’un kit MKD ; Jean et Mohamed les cabanes avec des kits américains AM Models et Sarah les bancs du jardin avec une boite Faller. 

 
Détacher, ébavurer, essayer « à blanc », coller… et laisser sécher : rien n’est évident mais se révèle parfaitement passionnant. Aujourd’hui, Seyma est arrivée à bon port avec sa ferme presque parfaitement assemblée. Nolan était tout fier de montrer sa réalisation : elle est tombée devant les autres élèves, tout est à refaire ! Jean, Mohamed (qui a découpé des pièces en carton pour remplacer des pièces manquantes en plastique) et Sarah se sont bien débrouillés avec leurs kits de taille très réduite… Dans quelques semaines, Abygaïl prendra le relais avec la célèbre gare MKD « Fay aux Loges » et les autres élèves vont découvrir les kits en carton de Régions & Compagnie.

Alors que les élèves de l’ULIS sont connus pour leur manque de concentration et leur tendance à l’éparpillement, cette activité de construction (et de motricité ultrafine)  viendrait presque démentir ces observations. Je pense que les raisons de cette implication intense et personnelle sont multiples au-delà de l’attrait de la nouveauté : leur petit monde qui prend vie peu à peu, l’utilisation de matériels et matériaux comme les adultes, une forme d’émulation collective…




J’en profite pour remercier Michel et son épouse, voisins de l’école, chez qui nous avons récupéré un réseau Märklin (années 1960 avec un transfo en 110 volts ?). Gare Kibri en tôle lithographiée, voitures et wagons en métal (matériel français mais de constructeur –pour moi- inconnu), voie type M… Nous ne pourrons malheureusement pas intégrer tout cela dans notre réseau mais avec ces éléments, j’ai commencé à montrer aux élèves (et je vais continuer !) l’évolution du train miniature, du jouet à la reproduction fidèle.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Super! voir la relève si intéressée,appliquée et impliquée, le vieux croulant(76ans) retourne dans son placard.Encore BRAVO! et félicitations à tous. Continuez faites nous rêver.

YVES 'CMA ARGENTEUIL'

Abonnez-vous à Loco-Revue