mercredi 6 janvier 2016

Trop gros ou trop petit ?


Phase 3 du projet « Des choix aux moyens »/Etape 1


Nous n’avions pas à ce jour abordé la notion d’échelle. Les élèves de l’ULIS ignorent même qu’ils sont HOistes ! Eren sera le premier à « soulever le lièvre » en portant en classe trois voitures miniatures qu’il souhaite installer sur le réseau. Les autres élèves sont divisés, les arguments variés. Il leur semble quand même que reproduire la réalité en bien plus petit et de manière harmonieuse ne soit pas si simple…



Les trois petites voitures passent de mains en mains. Certains trouvent que c’est une bonne idée alors que d’autres suggèrent qu’elles sont peut-être un peu trop grosses. Je les pose sur une étagère en attendant la suite qui va venir en deux épisodes :

Coup de chance, je trouve dans mes cartons la reproduction par Rietze d’un minibus Renault Trafic, identique au taxi d'Evelyne qui amène chaque jour à l'école la plupart des élèves. Ils reconnaissent immédiatement le véhicule et constatent tout aussi rapidement que les voitures d’Eren sont bien trop grosses. L’affaire est entendue, Eren est déçu et repart avec ses jouets. Seyma pense qu’elle a chez elle des voitures qui iraient bien sur le réseau. Dès le lendemain, elle arrive avec un plein sac de jouets : on fouille, on trie, on compare, on écarte… Nous retenons deux voitures qui semblent à la bonne taille (je ne vais pas sortir un pied à coulisse !) et une autre bien plus petite dont ils veulent faire l’enseigne du garage. De mon côté, j’ai porté quelques personnages à l’échelle, des élèves constatent le rapport entre ces « bonshommes » et la taille des cabines et des volants. Quelques jours plus tard, Yannick reviendra à la charge avec un « énorme » camion-jouet en plastique : les personnages-repères vont rapidement faire comprendre à tous que les roues du camion font quatre mètres de diamètre. Le camion repart chez Yannick.

Le deuxième rendez-vous avec les échelles de reproduction va leur montrer que le choix du HO aurait pu être différent : j’apporte, pour comparaison avec le couvert Piko de notre parc, un couvert de même style en Marklin MiniClub et son homologue LGB (ne pinaillons pas sur les écartements de voie, une question non abordée à ce jour). Je ne suis pas sûr que cette « leçon de choses » ait été efficace, le HO est vite oublié : la moitié des élèves réclame la construction d’un réseau avec le gros train (il y a de la place dans l’école !) et l’autre moitié d’un circuit avec les micro-miniatures à l’échelle Z !

Bien évidemment, je n’utilise pas le terme d’échelle (aucun élève ne maitrise la division) mais celui de proportion. Il est vrai que nous avons désormais des repères pratiques : la boite de personnages, les planches de découpage et les premiers véhicules. Cet épisode permettra en outre de clore la question des raisons de l’invention du train : la comparaison entre un couvert (même à 2 essieux) et un camion à la même échelle leur permet de constater que l’on peut transporter beaucoup de choses dans un « simple » wagon…

PS : mes articles sont décalés par rapport à l'avancement du réseau. Ces phases et ces étapes préalables, que je détaille au fil des semaines, ont pris du temps en semblant peu actives (et pourtant...), la phase des "moyens" que j'ouvre ce jour n'a pas été si simple à notre niveau. A cette heure, le décor prend forme et les trains peuvent circuler... Vous retrouverez donc bientôt sur ce blog ces étapes nettement plus photogéniques ! Un peu de patience... En attendant, un grand merci pour vos soutiens, vos commentaires et vos aides. Les élèves de l'ULIS lisent aussi ce blog et apprécient cela, tout en découvrant, par l'intermédiaire des articles de Yann Baude, un modélisme exigeant et qui fait rêver !

Aucun commentaire:

Abonnez-vous à Loco-Revue