Découvrez les vitrines de Noël LR PRESSE

mercredi 15 novembre 2017

Dis-moi comment s’appelle la gare de ton réseau...



Et je te dirai quel modéliste tu es ! Ayant lu par inadvertance un de ces magazines qui proposent de cerner votre personnalité grâce à un simple questionnaire, je me dis qu’il doit en être de même à Loco Revue et dans le petit monde des ferromodélistes. Aussi, je te propose, en lisant la suite, de cerner ta personnalité de bâtisseur de mondes miniatures. 

Tu comprendras que nous sommes ici dans l’intime et que le tutoiement est de rigueur, ce que je ne m’autorise que très rarement dans mes écrits…
 
Réseau hivernal de "Kulik57" à retrouver sur le forum Loco Revue fil 57trainpassion

🔺Ta gare porte le nom d’un site réel dont tu as transposé (à traduire généralement mais pas toujours par « compressé ») le plan de voies :

-      - Tu es modéliste exigeant et amateur de défis. Comme les installations choisies n’existent pas dans le commerce, tu as cœur à bâtir le moindre bâtiment et de l’implanter au plus près de la réalité en suivant les notes et photos prises lors d’un voyage exploratoire. 

-        - Tu te considères comme un véritable gardien du patrimoine car, en cas de disparition des installations réelles, tu sais que les photos ne résisteront pas à l’épreuve du temps et qu’une maquette « en dur » traversera mieux les siècles. 

-        - Tu t’inscris dans l’air du temps et de la ligne éditoriale de Loco Revue et tu as sans nul doute apprécié ces douze derniers mois les réseaux de Saint-Frézal de Ventalon (par Rémy Malen LR833), La Souchère les Bains (par Michel Gachet, LR834), Ambérieu (par l’Amicale des Modélistes Ferroviaires Ambarrois, LR834), Pavillon-les-Grancey (par Régis Renaud, LR835), Monthermé (par le club de Sedan, LR840) et Condat-Saint-Amandin (par Jean-Pierre Lescure, LR841).




🔺Ta gare s’appelle La-Richarde-sur-l’Arn, Belmont-les-Essarts, Villeneuve-en-Bugey :
-    
-     - Tu adores humer l’air des sites ferroviaires mais tu as ensuite du mal à en choisir un précisément. Alors tu composes, tu assembles, tu réunis des inspirations prises au gré de tes vagabondages. Mais comme tu es quelqu’un d’intègre, tu ne veux pas tromper tes visiteurs. Aussi le nom de ta gare est une savante construction parfaitement plausible de noms réels puisés dans le dictionnaire des communes ou sur l’espace plus restreint d’une carte IGN. Ton plus grand plaisir est d’entendre un visiteur qui s‘exclame avoir un jour pris le train dans la gare « réelle ». 

-     - Tu aimes retrouver d’autres libres toponymes dans Loco-Revue, mais ils ne sont pas si légion ou il n’est pas toujours facile de les démasquer. Tu as alors apprécié à leur juste valeur Surzillac (par Hervé Clépoint LR832) et, en faisant appel à de lointains souvenirs du collège, Loch Vath (par Alain Senes LR836) ou Red Hook Bay (par Mike Carter LR837)


🔺Ta gare s’appelle Neuvy, Fay-aux-Loges, St Julien, Marmagne voire Neustadt :
 
-      - Tu es modéliste passionné et cherche avant tout le plaisir. Tu le trouves en montant de nombreux kits en plastique injecté, siglés Jouef, MKD, Faller, SAI et bien d’autres.  

-       -  Tu es maître à bord de ton réseau et il faut que tout se bâtisse au plus vite, ces kits répondant alors à cette frénésie de construction et d’animation.

-    - Au gré de tes pulsions, tu respectes scrupuleusement les positions de chaque pièce proposées par la notice de montage ou tu cherches à explorer de nouvelles voies en pliant et tordant les petites pièces de plastique. 

-        - Peut-être honteux d’être si peu créatif, tu te caches un peu et ne montres que rarement tes réalisations. Tu as quand même pris plaisir à voir s’exhiber dans Loco Revue la gare de St Julien (par François Lécole, LR837).




🔺Ta gare s’appelle Joliville, Bourg-le-Rêve ou Le Bois-Mignon :
 
-       -  Tu es un nostalgique assumé des trains miniatures de ton enfance, d’une époque révolue où l’émerveillement du modéliste s’initiait si simplement avec un panneau de bois, de la voie à trois files de rails et à courbes serrées, des voitures raccourcies et des machines en métal indestructibles. A moins que…

-     - A moins que ton réseau des années 1950 à 1970, inspiré sans aucun doute par « De Miniville à Microbourg », présenté dans Loco Revue il y a bien longtemps, soit toujours en service, preuve de la qualité des matériels et matériaux employés.

-      - A moins que les articles mensuels de François Robein dans la série Modélisme au XXème siècle ne t’aient fait (re)plonger dans cette heureuse époque sans CV à paramétrer et courts-circuits à détecter (quoique…). 




🔺Ta gare s’appelle Garatoi, Trindenfer ou Quai-de-la-Virée : 

-    - Tu embrasses ta passion modéliste avec autant de sérieux que d’humour. Tu sais parfaitement que tu ne reproduis pas le monde réel mais crées un monde virtuel à ton image.

-      - Tu es un spécialiste (au choix) des jeux de mots, calembours, contrepèteries, devinettes qui font fureur en fin de repas et que tu prolonges sur ton réseau, pour un plaisir secret ou partagé. 

-       - Tu es l’héritier d’une longue tradition de modélistes, toujours perpétuée par Loco Revue et tu as donc apprécié ces derniers mois Ker-Ausène (par le Club Liberty Rail LR834) ou Anzaide (par Bruno Rivière LR 842).






🔺Ta gare s’appelle Saint-Anis, Mont-Sylvaner ou Merlot-les-Caves : 

-     - Tu aurais pu faire de simples jeux de mots comme beaucoup mais voilà, tu partages la passion du modélisme ferroviaire avec celle de l’œnologie. Tu es aussi amateur de boissons obtenues par distillation de produits naturels… Tes noms de gare sentent donc les cépages traditionnels, le pur malt ou la recette secrète à base de badiane (entre autres composantes). 

-     - Tu es déçu de ne pas retrouver de joyeux confrères dans Loco Revue mais tu es aussi lecteur assidu de Voie Libre et tu voues une admiration sans faille à l’Escadrille Saint Michel, protectrice de la santé de nombreuses entreprises au bord de la cirrhose, tels les établissements Dousandage et ses nombreuses filiales. 


🔺Ta gare s’appelle La Planche, Appey-le-Château ou Montjustin : 

-      -  Tu es modéliste débutant ou néopratiquant. Ton premier réseau est terminé, tu as suivi pas à pas les épisodes proposés par Clés pour le Train Miniature et maintenant tu aspires à un nouveau projet.

-       -  Je te souhaite la bienvenue sur ce blog et te propose désormais de baptiser ta future gare en entrant dans une des catégories ci-dessus !



« Et toi ? ». Voilà la question à laquelle je m’attendais… Je vais m’empresser d’y répondre. Et bien je crois que je ne rentre dans aucune des catégories ci-dessus. Quand je vous dis que je suis du genre asocial… La gare unique de mon réseau bibliothèque actuel n’a jamais été baptisée et je ne sais pas trop pourquoi. Par flemme sûrement. Quant à la gare principale du réseau en gestation, sans aucune inspiration réelle, joyeux mélange fruit de mon opération vide-placards, elle porte le nom du village ariégeois dans lequel le réseau est installé. Mais il s’agit du nom d’avant la Révolution Française. Ne me croyez pas nostalgique de cette époque (je me suis laissé dire d’ailleurs que le train ne desservait pas encore le village) mais Labastide-de-Congoust, c’est si beau à faire glisser de l’Occitan d’alors au Français d’aujourd’hui. 


2 commentaires:

Brisso 32 a dit…

Bonjour

Il manque une catégorie que je ne saurais comment nommer... Sur mon réseau, on trouve le nom de jeune fille de mon épouse, le prénom de mes enfants, le nom de mon arrière grand-mère paternel, un tunnel porte le nom de ma chienne et bien d'autres choses encore liées à ma famille.
Si si !

Jean-Pierre LAVABRE a dit…

Et oui, voilà une catégorie oubliée. Je me souviens de certains réseaux ainsi baptisés et rencontrés dans de vieux numéros de Loco Revue. C'est donc une belle tradition ainsi perpétuée. Merci de l'avoir rappelé aux lecteurs du blog.

Abonnez-vous à Loco-Revue