Ne manquez pas cette souscription jusqu'au 15 novembre 2017

samedi 24 juin 2017

J’aime regarder les dessous…


Et les dessus aussi ! J’aime observer tant les courbes féminines que les angles saillants masculins. Je suis un voyeur et je l’assume. J’ai même un complice : Loco-Revue ! Que n’allez-vous croire, je ne zyeute que les réseaux de trains miniatures que ma revue favorite me fournit sous le manteau. Et sans sortir de chez moi car les réseaux d’exposition ne m’intéressent pas ! Vous voulez savoir pourquoi ? Lisez la suite…



Les réseaux d’exposition ne m’intéressent pas car ils sont tous couverts et protégés par une sage jupe plissée qui leur descend jusqu’aux pieds et par un bandeau qui empêche de les observer de haut ou même directement dans les yeux ! Heureusement que Loco Revue me procure régulièrement des photos à mater, d’autant plus qu’une ancienne pratique de détourer les photos a quasiment disparu. Je peux donc observer longuement et sans complexe les dessous et les dessus. Ils me permettent de m’immiscer dans le quotidien du modéliste. Où a-t-il installé son réseau ? Comment l’a-t-il intégré à son cadre de vie ou, à l’opposé, comment a–t-il créé autour un environnement plaisant ? Quels sont ses autres loisirs et champs d’intérêt ? J’aime connaître les différences et les points communs que je pourrais avoir avec ce modéliste qui accepte de quelque peu se dévoiler dans les colonnes de « la référence du modélisme ferroviaire » (c’est écrit sur la couverture).


 
Cher Monsieur Alain Senes,


Que je vous envie ! Aussi rangé et ordonné… Toutes ces boîtes bien empilées, ces rames en attente bien alignées. Ce n’est pas à moi que cela arriverait. Par contre, nous avons un point commun : le jeu ! Je découvre avec plaisir sur le haut de vos étagères quelques classiques pour de longues soirées aussi passionnantes que conviviales. J’imagine donc que bon nombre de ceux « qui jouent au petit train » jouent aussi à bien d’autres supports ludiques. Cela me rassure.








Cher Monsieur Jean-Pierre Lescure,


Que ce recoin lambrissé en sous-pente me plait bien, avec son environnement 100 % ferroviaire. Je comprends qu’il soit un cadre idéal pour échanger et transmettre votre passion. J’espère bien pouvoir recréer cette ambiance autour de mon réseau en construction. J’observe, quelque peu jaloux, votre belle collection « rouge et crème ». Mais que vois-je ? Vous-aussi vous l’avez ! L’X92203 Lima, en livrée TLR, unique autorail à l’éphémère livrée Languedoc-Roussillon « d’avant l’ère des TER ». Souvenirs de voyages sur la Translozérienne, entre Marvejols, Mende et La Bastide-St Laurent les Bains ? On ne partagerait donc pas qu’un prénom…
  



Cher Monsieur Gérard Languedoc,


Autant de pudeur me fascine, vous qui devez cacher bien des secrets et bien des trésors dans vos placards vernis. Je ne saurai rien de plus sur vous… Mais votre « réseau d’exception » est déjà un magnifique cadeau.

 



Je suis désormais obligé en échange de vous livrer une image de mon environnement modéliste. Mes petits trains doivent, dans mon bureau, sagement cohabiter avec mes livres. 

Tirez-en les conclusions que vous voulez…

Aucun commentaire:

Abonnez-vous à Loco-Revue